Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le situationnisme, nouvelle grille de lecture du XXIème siècle.

    Nous vivons une époque formidable.

    - un enfant meurt sur une plage dans des conditions atroces? "Ouvrez les portes !"

    - une femme est agressée dans un bus ? "La sécurité est la première des libertés: caméras! caméras!"

    - un terroriste frappe la France ? "Loi sur le renseignement !"

    - il existe des couples homosexuels ? "Mariage pour tous!"

    - ces couples ont un désir d'enfant? "Adoption! PMA! GPA!"

    - le nombre de divorcés remariés augmente? "Compréhension des situations et accès à la communion!"

    Ces situations sont bien entendu très différentes, et pourtant elles obéissent à des critères communs:

    - il faut un cas qui ne représente pas la règle commune, un cas que je nommerai le cas particulier, lequel peut néanmoins toucher un grand nombre de personnes

    - il est indispensable que ce cas particulier témoigne d'une douleur ou d'un manque

    - la réponse ne vise pas la cause qui a abouti à ce cas particulier

    - la réponse fait le plus souvent peu cas de la règle commune dans laquelle s'inscrit le cas particulier

    - la réponse ne vise pas toujours à réparer les conséquences de ce cas particulier

    - la réponse peut même obéir à des préoccupations qui n'ont qu'un lointain rapport avec le cas particulier

    Les réactions sont assez codifiées:

    - à la personne qui rappelle la règle commune on opposera au choix:

    * son manque de progressisme et d'humanité (jusqu'au point GODWIN) dans des débats généraux

    * son juridisme et sa rigidité dans l'application de la règle dans des débats plus techniques

    - la réponse apportée sera nécessairement

    * un progrès dans la compréhension du problème général dont le cas particulier est nécessairement une nouvelle pierre pour bâtir l'édifice

    Nous vivons donc dans une époque situationniste, où la situation du cas particulier justifie, sinon l'abandon de la règle commune, du moins sa mise sous le boisseau.

    Pourtant, il arrive parfois que cette règle commune soit assez claire et forte pour ne pouvoir être détruite d'un seul coup.

    Il est alors nécessaire de passer par une étape intermédiaire, la casuistique:

    - il s'agit de tempérer la règle non pas au nom de l'équité, cette perfection de la justice appliquée au cas particulier, mais au nom du cas particulier en soi.

    - il ne s'agit donc plus de traiter le cas particulier par rapport à la règle commune, mais de traiter le cas particulier parce qu'il entraîne une douleur ou un manque pour le sujet qui le subit.

    En conséquence, des règles applicables au cas particulier vont se multiplier et être considérées comme  équitables, bonnes, "humaines".

    C'est seulement ensuite que la règle commune pourra être progressivement rognée, jusqu'à apparaître comme une mauvaise règle ou au moins une règle inadaptée...à la diversité des situations.

    Appliquons les quelques exemples énoncés plus haut à nos développement pour illustrer que nous vivons une époque formidable:

    - dans laquelle la mort d'un enfant syrien sur les plages n'entraînera pas la guerre contre ceux qui l'ont obligé à fuir mais la culpabilisation des peuples européens qui doivent ouvrir leurs portes dans l'urgence sans distinction des motivations des différentes personnes, sans contrôle possible et jusqu'à la saturation des structures d'accueil

    - dans laquelle des caméras de sécurité ne résoudront rien aux causes des violences urbaines et ne répareront pas l'injustice subie par la victime

    - dans laquelle on sacrifie nos libertés civiles de manière générale au nom d'une lutte contre un phénomène particulier

    - dans laquelle toute institution n'est finalement qu'un contrat comme un autre et où à situation différente une règle identique doit s'appliquer

    - dans laquelle le droit à l'enfant fait fi d'un bête constat qu'il faut (encore) un ovule et un spermatozoïde pour faire un enfant

    - dans laquelle l'accès à la communion risque de devenir progressivement un droit général au nom de la souffrance vécue (et non niée par l'auteur de ces lignes) par des personnes

    Nous vivrons une époque formidable dans laquelle:

    - on se plaindra des méchants sans vraiment les combattre

    - on ne transmettra pas la culture

    - on acceptera d'être en prison en pensant être libre

    - toute chose sera égale par ailleurs

    - les pharisiens affirmeront être les gardiens du dogme